Accueil » Gel de la densification en zone villas

Gel de la densification en zone villas

Rédigé le 28 novembre 2019

Pic-Vert se réjouit de la décision du Conseiller d’Etat Monsieur Antonio Hodgers décrétant un moratoire sur la densification de la zone villas

Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue le 28 novembre 2019 à 10h00, le Conseiller d’Etat Monsieur Antonio Hodgers a annoncé le gel de la densification de la zone villas, en application de l’article 59 al. 4 de la Loi sur les constructions et installations diverses (LCI) et cela avec effet immédiat. Ce moratoire durera, selon le Conseiller d’Etat, le temps que les Communes puissent procéder à une analyse globale de la situation dans leurs zones villas afin d’en tenir compte dans l’élaboration de leurs plans directeurs communaux.

Pic-Vert se réjouit de cette décision du Conseiller d’Etat, dans la mesure où cela fait de nombreuses années qu’elle dénonce l’application systématique de l’article 59 al. 4 LCI pour autoriser des projets de constructions en zone villas qui aboutissent à la destruction du bâti et de la biodiversité, alors que cette zone constitue un poumon de verdure pour le Canton.

Nous rappelons à toutes fins utiles qu’en 2017 déjà nous avions relevé concernant l’application de cette base légale : « Le régime dérogatoire de densité maximale est devenu la norme, ce ne sont plus des villas qui sont construites en zone villas mais des blocs compacts entraînant une minéralisation des sols, des problèmes de circulation dépassant la capacité des chemins d’accès, une perte conséquente en terme de patrimoine arboré et bâti. Or, l’importance environnementale des aménagements extérieurs constitués de végétation et de sols “anciens” non perturbés est nettement supérieure à celle d’un terrain entièrement réaménagé et replanté. Il est donc urgent d’élaborer pour la zone villas une planification directrice qui préserve et indique l’évolution souhaitable pour la biodiversité et le patrimoine historique qui constituent aujourd’hui encore la valeur de la zone villas. » (Voir réponse écrite de l’association Pic-Vert au rapport du Conseil d’Etat au Grand Conseil RD 1108 de février 2017, page 28 et 29 disponible sur notre Site Internet).

Il était donc temps de mettre un terme aux spéculations immobilières de ces opérations pour enfin placer la préservation du patrimoine et de la nature au cœur des réflexions et ainsi protéger la qualité de vie de l’ensemble des Genevois.

Nous sommes très satisfaits que notre message ait été entendu par le Conseiller d’Etat. Cela démontre que notre action est fondée et que les préoccupations dénoncées par notre association sont partagées par une proportion toujours plus importante de la population.

Pour la suite, Pic-Vert continuera à discuter avec les Communes, comme elle le fait déjà, pour leur apporter tout son soutien et son expérience dans l’élaboration de leurs plans directeurs. 

Echos dans les médias

Réaction de Pic Vert dans La Tribune de Genève du 28 novembre 2019

Interview du Conseiller d’Etat et de Michel Schmidt, Président de Pic-Vert Assprop Genève à Radio Lac le 28 novembre 2019

Partagez cet article !